Portefeuille d'actualités

Transports un retard inquiétant.

Transports un retard inquiétant.

Une politique d’aménagements et de cohésion des territoires insuffisantes et un paradoxe que dénoncent les radicaux.

Un constat : Pour ces trajets domicile-travail, la voiture prédomine largement dans le Gard, largement plus que la moyenne de l’ensemble des départements. 83 % des salariés utilisent leurs véhicules pour leurs trajets domiciles travail et seulement 4% utilisent les transports en commun. Des trajets souvent long et couteux pour nos concitoyens qui altèrent leurs qualités des vies autant que leur pouvoir d’achats qui est en plus un des plus faible de France.

 L’engorgement du réseau routier aux heures de pointe constitue un handicap majeur et un est donc un enjeu particulièrement fort dans le Gard.

Un paradoxe : Le contournement TGV de Nimes/Montpellier qui a couté une fortune aux contribuables avec une gare (Pont du Gard) planté au milieu d’un champ à accentué l’enclavement de notre département. Elle ne désert aucune villes du Gard par une absence quasi-total d’interconnexions ferrées ou de correspondances.

Des élus locaux impuissants : Le poids d’un état central qui ne cesse de règlementer mais ne leurs donnent aucun moyen d’autonomie est un handicap majeur à la prise de décisions pertinentes

Nous réclamons :

  • La construction d’une rocade de contournement Nord de Nîmes sous forme d’un boulevard urbain composé d’une voie de circulation douce et des feux verts synchronisés de telles sortes que le trajet Marguerittes/Garrigues pour rejoindre la N106 s’effectue en 15mm à 50km/h, pas une minute de plus.
  • Le développement autour de cette rocade d’un éco-quartier de logements urbains 100% neutre en émission carbone (voir la proposition des radicaux pour une écologie positive)

et d’un parc d’activités économiques génératrices d’emplois qualifiés

  • L’obligation que tous les TGV arrivant à Pont du Gard aient des correspondances sur l’axe ferroviaire Arles-Beaucaire-Nîmes-Alès dans une logique cadencée sur Nîmes centre-Alès.
  • La réhabilitation de l’embranchements ferroviaire minier permettant de desservir les industriels existants et de contribuer au développement d’une nouvelle filière bois sans augmenter les trafics poids lourds

Les Radicaux Gardois pour une République des territoires et du quotidien des gens.

Date

22 Janvier 2015

Tags

Transport

Menu Utilisateur